Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Section CFDT Crédit Agricole  Sud Méditerranée

Section CFDT Crédit Agricole Sud Méditerranée

Bienvenue sur le site de la section CFDT Crédit Agricole Sud Méditerranée!

Retraites : poursuite de la mobilisation CFDT pour une réforme juste

 

Retraites : poursuite de la mobilisation CFDT

pour une réforme juste

Une nouvelle phase de concertations s’est ouverte mardi 7 janvier 2020, lors d’une réunion multilatérale.L’occasion pour la CFDT de réaffirmer ses revendications pour améliorer le projet de réforme :

 

  • une meilleure prise en compte de la pénibilité : les quatre critères de pénibilité (risques chimiques, port de charges lourdes, postures pénibles, vibrations) écartés en 2017 doivent être enfin pris en compte pour permettre à plus de 600 000 personnes supplémentaires de partir plus tôt à la retraite (métiers du bâtiment, des travaux publics, de l’agroalimentaire, de la santé…) ;
  • la sécurisation de la transition des travailleurs dans les fonctions publiques, concernant notamment les mesures de compensation et de revalorisation salariale ;
  • un dispositif de retraite progressive digne de ce nom pour offrir aux travailleurs une plus grande liberté des modalités de départ à la retraite ;
  • un minimum de pension pour une carrière complète plus élevé, le projet prévoit 1000€, ce qui est en dessous du seuil de pauvreté (1041 €) ;
  • un Compte Epargne Temps Universel pour aménager son temps de travail tout au long de la vie.

 

Le Premier ministre s’est déclaré ouvert au dialogue sur la pénibilité, les fins de carrière, le minimum contributif et les transitions pour les fonctions publiques avec l’objectif d’aboutir à des propositions concrètes d’ici au 24 janvier, date de la présentation du projet de loi au conseil des Ministres. Le Premier Ministre s’est également déclaré ouvert à une conférence de financement. La Ministre du travail a également détaillé le calendrier de la concertation sur la pénibilité et l’emploi des seniors.

Si le dialogue est ouvert, le gouvernement n’a pas pour autant renoncé à l’âge pivot, dont la CFDT a rappelé une fois encore qu’elle était injuste, inutile, et massivement rejeté par la population.

La CFDT doit donc continuer de mobiliser les travailleurs et les citoyens sur ses mots d’ordre : faire retirer l’âge pivot du projet gouvernemental et obtenir des améliorations en pesant dans les discussions qui s’ouvrent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article