Des salariés pourraient perdre en tout 12 milliards d’euros de droits à la formation s'ils ne les transfèrent pas d'ici le 30 juin, soit jusqu'à 1 800 euros par bénéficiaire. Voici la marche à suivre.

Après le 30 juin juin, il sera trop tard. Les salariés du privé ont encore quelques jours pour transférer leurs droits acquis entre 2008 à 2014 dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF) vers leur compte personnel de formation (CPF).

Jusqu’en 2014, les salariés à temps complet recevaient un crédit de vingt heures de formation par an avant dans le cadre du DIF. Si, entre 2008 et 2014, ils ont cumulé le maximum d'heures possibles, soit 120 heures, les salariés peuvent donc transférer 1 800 euros ves leurs CPF. Depuis 2014, le CPF peut être alimenté à hauteur de 500 euros par an. « Les heures DIF renseignées sont converties automatiquement en euros selon un taux de conversion de 15 euros par heure. A compter du 1er juillet, ces heures seront automatiquement intégrées dans votre compte CPF, selon le même taux et dans la limite de 5 000 euros », explique le gouvernement. Avec les heures sur le CPF, toute personne active peut utiliser ses droits pour se former tout au long de sa vie.

Des millions de salariés n'ont pas transféré leurs droits

A l’heure actuelle, plus de 6 millions de salariés ont réalisés ce transfert. En revanche, 10 millions de salariés manquent à l’appel déplore la Fédération de la formation professionnelle (FFP), pour un montant avoisinant les 12 milliards d’euros ! Ce transfert ne concerne que les salariés du privé puisque pour ceux du public, la bascule a été réalisée de façon automatique.

Pour savoir, si vous avez des heures de DIF à transférer, l’employeur avait pour obligation de vous indiquer le solde par écrit. Vous trouverez cette information sur votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015, une attestation de droits DIF fournie par l'employeur, votre dernier certificat de travail.
 

En savoir plus : https://www.moneyvox.fr/actu/84856/formation-date-limite-imminente-pour-recuperer-1-800-euros-sur-votre-cpf