Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Section CFDT Crédit Agricole  Sud Méditerranée

Bienvenue sur le site de la section CFDT Crédit Agricole Sud Méditerranée!

Pour Laurent Berger (CFDT), une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être »

Couverture de l'article "Pour Laurent Berger (CFDT), une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être »"

Jean Castex reçoit les responsables des syndicats jusqu’à vendredi. Le secrétaire général de la CFDT a notamment affirmé qu’une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être ».

Le secrétaire général de la CFDT à la sortie de Matignon, le 1er septembre 2021. | THOMAS COEX / AFP

Le secrétaire général de la CFDT à la sortie de Matignon, le 1er septembre 2021. | THOMAS COEX / AFP

Une concertation sur les retraites « n’a pas lieu d’être », alors qu’il « n’y a pas de voie de passage pour une quelconque réforme d’ici 2022 », a affirmé mercredi le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger.

« Toute concertation qui s’opérerait serait un peu lunaire […] on ne va pas se mettre à discuter avec un gouvernement pour nourrir le programme d’un candidat. Ça n’a pas de sens », a déclaré Laurent Berger à l’issue d’une rencontre à Matignon avec le Premier ministre Jean Castex, qui reçoit tour à tour les partenaires sociaux jusqu’à vendredi.

Le président de la République avait réaffirmé le 12 juillet sa volonté d’engager la réforme « dès que les conditions sanitaires seraient réunies », demandant au gouvernement de « travailler avec les partenaires sociaux sur ce sujet à la rentrée ».

Mais les syndicats et le Medef estiment unanimement - quelles que soient par ailleurs leurs divergences de fond sur le sujet - qu’une telle réforme ne peut être mise en œuvre avant 2022.

La CFDT demande plus de dialogue sur le passe sanitaire dans les entreprises

Laurent Berger a également rappelé au Premier ministre l’opposition de la CFDT à la réforme de l’assurance chômage, qui doit entrer en vigueur le 1er octobre, prévenant que le premier syndicat de France serait « un porte-voix virulent » contre la réforme.

Il a réaffirmé le souhait de la CFDT que soit mise en place une allocation pour les jeunes, la nécessité de mieux traiter la situation des chômeurs de longue durée, et a « mis en avant la question des compétences ».

S’agissant de l’augmentation des salaires, la CFDT souhaite que le gouvernement fasse « pression sur les branches patronales quand elles ont bénéficié d’aides ».

M. Berger a redit au chef du gouvernement que la CFDT était « d’accord avec les décisions sanitaires qui ont été prises », mais qu’il « fallait beaucoup plus de dialogue au niveau des entreprises, des lieux de travail, notamment sur la mise en place du pass sanitaire ».

Le pass sanitaire a été étendu lundi à 1,8 million de salariés en contact avec le public, et continue de susciter la colère de milliers de Français, qui devraient à nouveau manifester samedi contre sa mise en place.

ouest-france.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article